Skip to content

Vivian Bruchez

La Rochelle a patiemment imposé sa puissance (26-3), pour dominer vendredi une équipe de Bordeaux-Bègles qui pourrait perdre sa place de leader du Top 14 avant la suite de la 10e journée. Angers a remporté vendredi sa neuvième victoire de la saison de Ligue Magnus face à Briançon (5-0). Amiens, Bordeaux et Cergy-Pontoise se sont également imposés. Pour toute question sur ce produit, vous pouvez à tout moment nous contacter via la page contactde notre site. Vivian Bruchez, skieur de pentes raides, à Chamonix le 10 juillet. « Cette descente, je ne la ferai probablement qu’une fois dans ma vie. En tout cas, je ne lui trouve que très peu d’équivalents dans le massif » a expliqué Vivian Bruchez après son exploit.

  • Dans l’action, même si je suis pressé, je nettoie, toujours, toujours, les inserts avant et arrière.
  • Dans tous les cas, l’itinéraire définitif répondra aux objectifs fixés.
  • Je ne suis plus dans la compétition, mais le milieu de la montagne est très exigeant, on s’y observe beaucoup.
  • Evaluation technique et physique dans les Aiguilles Rouges (Brévent ou Flégère).
  • Là encore, au bord d’un bouleversement que nous pressentons, que nous percevons déjà sans pouvoir encore l’identifier pleinement.

« En 2007, j’ai décidé de stopper ma carrière de skieur de compétition en alpin pour construire et développer mes connaissances alpine et montagnarde en devenant Guide de Haute Montagne et moniteur de ski. J’avais toujours ce besoin de compétition malgré tout et j’intègre le circuit Coupe du Monde de Ski Cross en2008. J’ai également participé à quelques manches de compétitions de Freeride.Etant né à Chamonix et y vivant toujours, c’est tout naturellement que je me suis impliqué de plus en plus dans le ski de pentes raides. Chamonix est juste la Mecque de l’alpinisme et du ski, ici c’est comme Disneyland ! Le ski de pentes raides est totalement intégré dans mon style de vie. ‘Je skie depuis l’âge de 3 ans sur Chamonix où mes parents sont tous les deux moniteurs de ski. A 4 ans j’ai effectué ma première descente intégrale des Grands Montets .

Quand tu grimpes une montagne, tu en vois d’autres derrière, ça t’ouvre des horizons. En fait, je ne suis pas du tout euphorique quand je vais rider. Le moment de détente, c’est quand tu es sorti de la face, un peu plus en sécurité. En gros, une fois passée la rimaye (crevasse qui sépare le glacier des parois rocheuses. Elle sépare la partie mobile du glacier avec la partie immobile, NdlR), tu rentres dans un univers un peu plus tolérant.

Ouverture Russe En Face Nord Du Cholatse

II y a peu de temps, j’ai eu Yves Détry en conversation qui m’a dit qu’avec Jean-Marc, ils avaient aussi mis une corde au passage du sérac. Je sais que Marco Siffredi avait surfé dans cette pente mais je ne sais pas s’il avait utilisé une corde. J’ai un passé de skieur alpin, ce qui permet de donner plus de conseils techniques.

Ça a duré huit heures selon l’intéressé, qui s’est confié au Dauphiné Libéré. Ce qui m’a décidé, c’est que déjà, je connaissais bien la ligne. Il y a quelques années que je l’avais déjà bien en tête.

C’est fréquent que la simple observation de photos ou de vidéos de copains ou de connaissances m’inspirent. Je ne suis plus dans la compétition, mais le milieu de la montagne est très exigeant, on s’y observe beaucoup. Il peut devenir malsain d’entrer en concurrence avec tes pairs. C’est une attitude que tu peux d’ailleurs transposer dans ta vie de tous les jours. De manière plus générale, l’important c’est d’être dans l’activité au quotidien, d’être dehors autant que possible et de bien transpirer de temps en temps pour se sentir vivant.

Recevez gratuitement chaque vendredi, sur votre boîte mail les meilleurs articles publiés dans Outside. Quand je suis parti avec Kilian, sur le Denali, l’Everest, ou l’Aconcagua, on a misé sur du matériel très léger. Et dans ma collaboration avec les marques, notamment Scarpa, j’ai clairement orienté mes partenaires sur des chaussures très légères, avec carbone, qui s’imposaient pour la montée. Je reviens aujourd’hui vers un segment intermédiaire, le all mountain avec lequel je peux tout faire. La F1 de Scarpa par exemple est parfaite en montée comme en descente, étanche, et relativement chaude, avec une bonne transmission dans la languette.

Limpact Des Réseaux Sociaux : Relativise Et Surtout « Vas Voir ! »

Après, j’ai eu toute une formation de skieur alpin de compétition, puis de ski cross et de freeride. Mais le fait d’habiter Chamonix, c’est vrai que tu as besoin de cette verticalité.

Vivian Bruchez est guide de haute montagne à la Compagnie des Guides de Chamonix et entraîneur de ski Alpin au club des sports d’Argentière. Âgé de 30 ans, il est spécialiste du ski de pente raide. C’est la liberté d’avoir le choix de dire « je le fais » ou « je ne le fais pas ». C’est imaginer ce que tu veux faire, le choix de renoncer aussi.