Skip to content

Douleur Oculaire

Pour la santé des yeux, découvrez les principaux symptômes de la fatigue oculaire. Une légère irritation des yeux ou une sensation de corps étranger est assez courante et n’est généralement pas grave. Cependant, une réelle douleur dans l’œil peut révéler une maladie grave pouvant conduire à la cécité. Les informations suivantes peuvent aider les personnes à décider quand l’examen médical est nécessaire et les aident à savoir à quoi s’attendre pendant l’examen.

Elles ont déjà été traitées dans deux chapitres distincts et ne seront que brièvement rappelées ici (cf. OEil rouge et Baisse brutale de l’acuité visuelle). La baisse de vision s’accompagne généralement de douleurs au niveau des yeux. Celles-ci sont souvent modérées mais peuvent être plus intenses lors de mouvements des yeux. L’inflammation du nerf optique perturbe la transmission des informations visuelles des yeux vers le cerveau, ce qui entraîne une baisse soudaine de la capacité visuelle. Elle peut être partielle mais peut aussi être totale et provoquer une cécité. La névrite optique rétrobulbaire est une des manifestations les plus fréquentes de lasclérose en plaques, une maladie auto-immune affectant le système nerveux central.

‡ Le médecin effectue presque toujours un examen à l’aide d’une lampe à fente et d’un colorant à la fluorescéine et mesure la pression intraoculaire (tonométrie). La douleur derrière l’œil d’une infection des sinus est généralement moins sévère que la douleur d’une migraine, et les deux yeux peuvent être affectés. Dans le cas d’une migraine, la douleur est presque toujours derrière un seul œil et s’accompagne souvent de douleur ailleurs du même côté de la tête. Les causes courantes de douleur derrière les yeux sont les migraines et les infections des sinus. De nombreuses égratignures cornéennes superficielles guérissent d’elles-mêmes en 24 heures. Mais des abrasions plus profondes peuvent entraîner une grave infection oculaire et même un ulcère cornéen si elles ne sont pas traitées. La plupart des corps étrangers cornéens peuvent être enlevés facilement dans la pratique des opticiens avec les instruments appropriés.

Comment Éviter La Douleur Oculaire Chronique Associée À La Fatigue

Il ressent le besoin de fermer les yeux face à l’exposition de lumière. Pourtant, il ne s’agirait pas de la manifestation oculaire la plus courante, selon une nouvelle étude britannique.

  • Pour compliquer les choses, la gravité de la douleur oculaire n’indique pas la gravité de la cause sous-jacente de l’inconfort.
  • Nous vous expliquons comment faire les bons choix en fonction de vos besoins.
  • Rincer par une douzaine de gouttes de sérum physiologique est important pour chasser les débris irritants et diminuer l’osmolarité.
  • La névrite optiqueest inflammation du nerf optique, une condition très importante qui doit être traitée le plus tôt possible pour éviter une perte de vision partielle ou totale.

Un prurit ou une sensation de corps étranger sont le plus souvent provoqués par des atteintes des paupières, des conjonctives ou de la surface de la cornée. Le nez est examiné à la recherche d’une rhinorrhée purulente et la face est palpée à la recherche d’une sensibilité.

Douleurs Liées À Une Affection Donnant Mal Aux Yeux

Elle est reconnue par le patient comme étant l’équivalent de la douleur ressentie spontanément. Tout syndrome de Claude Bernard-Horner douloureux doit faire rechercher une dissection carotidienne. La dissection carotidienne s’accompagne dans deux tiers des cas d’une céphalée ipsilatérale, et, dans 10 % des cas, d’une douleur de l’oeil, de la face ou de l’oreille, sans céphalée. A l’inverse, l’ectropion est constitué par l’éversion, c’est-à-dire la rotation vers le dehors de la paupière inférieure. Il s’accompagne de larmoiement lorsque le méat lacrymal inférieur n’est plus au contact de la rivière lacrymale et de rougeur, voire une kératinisation de la conjonctive palpébrale exposée. Rechercher l’existence, au cours des crises subaiguës de la perception de brouillard, d’un haloautour des lumières (à l’image des halos observables l’hiver autour des lumières extérieures lorsque le temps est humide).

Le manuel a été publié pour la première fois en 1899 à titre de service à la communauté. Les précautions anti-épidémiques doivent être maintenues lorsqu’on examine les patients qui présentent des yeux rouges des deux côtés. Une rougeur ciliaire suggère que l’inflammation est intra-oculaire (p. ex., en raison d’une uvéite ou d’un glaucome) et non dans la conjonctive. Si la douleur se développe dans l’œil atteint en réponse à l’éclairage de l’œil indemne lorsque l’œil atteint est fermé , la cause est le plus souvent une lésion cornéenne ou une uvéite.

Il est important de savoir analyser les pupilles, à la lumière et dans l’obscurité (cf. chapitre Anomalie pupillaire). Les sclérites sont beaucoup plus rares et concernent les patients ayant une pathologie systémique, en particulier une polyarthrite rhumatoïde insuffisamment contrôlée par le traitement général. Le plus souvent la cause en est l’hyperlaxité des paupières par vieillissement. La paupière inférieure du patient s’enroule vers l’intérieur de manière intermittente amenant les cils à venir frotter sur la cornée. Les entropions spasmodiques sont la cause de douleurs parfois violentes par irritation cornéenne. Les kératites neurotrophiques sont secondaires à l’atteinte de la branche ophtalmique du nerf trigéminé , responsable d’une anesthésie cornéenne, et sont particulièrement difficiles à traiter.

“On placera aussi le patient à l’abri de la lumière”, ajoute le Pr Speeg-Schatz. En cas d’hypertonie oculaire, on va administrerdes collyres bêta-bloquants, des collyres agonistes alpha2 adrénergiques, des prostaglandines ou encore des inhibiteurs de l’anhydrase carbonique, afin de diminuer la tension oculaire. L’inflammation oculaire sera quant à elle traitée avec des anti-inflammatoires. En ce qui concerne les douleurs oculaires, ne prenez pas de risque — consultez un opticien dès que possible pour déterminer la cause exacte de la douleur et recevoir le traitement de la douleur oculaire approprié. L’endophtalmie, en plus de provoquer des douleurs oculaires, provoque des rougeurs, des paupières et une diminution de la vision. Si vous présentez ces symptômes après une chirurgie de la cataracte ou une autre chirurgie oculaire, consultez immédiatement votre opticien. Un corps étranger cornéen nécessite une attention urgente un opticien, car le matériau incrusté dans la cornée peut rapidement provoquer une grave infection oculaire.