Skip to content

Alpiniste Francais

Thomas Arfi, Louis Pachoud et Gabriel Miloche, trois hommes faisant partie du Groupe Excellence Alpinisme National , l’élite de l’alpinisme au sein de la Fédération, sont portés disparus après une avalanche survenue dans l’Everest. Ils font partie d’un groupe de jeunes sportifs partis le 30 septembre dans la région du Khumbu, pour gravir plusieurs sommets entre 5 et 6.000 mètres d’altitude situés au sud de l’Ama Dablam (6.814 m), précise-t-elle. Trois jeunes alpinistes français engagés dans une expédition au Népal sont portés disparus et une équipe de secours a été dépêchée sur place, a fait savoir ce dimanche la Fédération française des clubs alpins et de montagne dans un communiqué. Il n’y a pratiquement plus d’espoir de retrouver vivants trois jeunes alpinistes français engagés dans une expédition au Népal. Ils sont portés disparus depuis une semaine, après une avalanche dans la région de l’Everest. Une équipe de secours a été dépêchée sur place, a indiqué dimanche 1er novembre la Fédération Française des Clubs Alpins et de Montagne dans un communiqué.

L’expédition avait pour but de gravir plusieurs faces nord vierges autour de mètres dans la vallée du Khumbu, non loin de l’Everest. Fort de son expérience, le Niçois de 34 ans Thomas Arfi est guide de haute montagne depuis plusieurs années et encadrait le groupe. Membre de l’association Guides 06, dans le Mercantour, il tient un blog sur lequel il raconte ses aventures.

Les trois alpinistes préparaient une ascension sur un sommet proche de l’Ama Dablam et le dernier contact téléphonique avec eux depuis leur bivouac remonte au 26 octobre, selon la FFCAM. Installé en Haute-Savoie, Gabriel Miloche, est ingénieur produit chez Décathlon où il développe du matériel de ski de randonnée. Ingénieur en mécanique de 27 ans, originaire de Chambéry, Louis Pachoud est passionné d’escalade depuis ses 15 ans, une discipline qui le conduira vers la haute montagne, un lien selon lui entre l’aspect purement technique de la grimpe « à des notions d’engagement, de stratégie ».

Qui Sont Les Trois Alpinistes Français Portés Disparus Au Népal

La plus classiquement empruntée est celle du couloir Whymper (du nom du premier alpiniste à avoir entamé l’ascension de l’Aiguille Verte en 1865) avec 600 mètres de dénivelé. Ce couloir débouche ensuite sur une arête reliée au col de la Grande Rocheuse, qu’il faut traverser pour atteindre le sommet de « la Verte », comme l’appellent ceux qui la connaissent bien.

  • L’objectif était de gravir le Mingbo Eiger (6.017m), un sommet proche de l’Ama Dablam.
  • Les secouristes ont retrouvé leurs tentes et du matériel d’alpinisme dimanche matin sur la face du sommet de l’Ama Dablam qu’ils tentaient de gravir.
  • Les recherches ont été lancées ce lundi près du sommet du mont Mingbo Eiger, a affirmé Pratap Jung Pandey, directeur général de Kailash Helicopter Service, dont un appareil a déposé dimanche des guides de montagne expérimentés pour tenter de retrouver les alpinistes français.
  • Cette équipe, créée en 1991 regroupe pour deux ans neuf jeunes (de 18 à 26 ans pour les hommes, 30 ans pour les femmes), formés aux techniques de l’alpinisme, à la haute montagne et à l’organisation d’expéditions.

L’espoir de retrouver vivants trois jeunes alpinistes français, portés disparus au Népal depuis le 26 octobre après une avalanche dans la région de l’Everest, s’est amenuisé lundi après des heures de recherche marquées par la seule découverte de matériel. Trois jeunes alpinistes français engagés dans une expédition au Népal sont portés disparus et une équipe de secours a été dépêchée sur place, a indiqué ce dimanche 31 octobre la Fédération Française des Clubs Alpins et de Montagne dans un communiqué.

Népal : Trois Alpinistes Français Portés Disparus Après Une Avalanche Non Loin Du Mont Everest

Samedi 27 janvier, l’armée pakistanaise et une équipe de 4 alpinistes polonais ont secouru la française Elisabeth Revol, qui s’était lancée dans une expédition du Nanga Parbat (surnommé la « montagne tueuse »), neuvième sommet du monde situé dans la chaîne de l’Himalaya. En difficulté depuis jeudi, l’alpiniste a été repérée vendredi avec son compagnon d’ascension polonais Tomek Mackiewicz par des touristes. L’équipe de secours mobilisée a dû intervenir en pleine nuit, sans corde fixe, à plus de 1200 mètres d’altitude. La mission de sauvetage a été initiée par voie aérienne, depuis le camp de base du K2, deuxième plus haut sommet du monde après le mont Everest. Trois jeunes alpinistes français qui se trouvaient près de l’Everest, au Népal, sont actuellement portés disparus. «Nous n’avons pas encore d’information claire sur le nombre de personnes disparues», a déclaré de son côté à l’AFP le président de l’association nationale népalaise des guides de montagne, Ang Norbu Sherpa.

Lire Aussi:

La Française a relaté, mercredi, son ascension sans oxygène ni sherpa du sommet de m, au Pakistan, dont son compagnon de cordée n’est pas revenu. [newline]Le sac de la Verso a été conçu à partir d’un système de portage de style alpinisme. L’Ama Dablam, sommet népalais de l’Himalaya dans la région du Khumbu, le 26 avril. « En ce moment c’est notre politique, et ça va continuer pour l’instant », a-t-il dit. Hannah Gutierrez-Reed était l’armurière responsable des armes à feu pour ce western tourné au Nouveau-Mexique, où la directrice de la photographie Halyna Hutchins a été mortellement blessée le 21 octobre. Elle a été touchée par une balle réelle qui se trouvait dans le revolver qu’on avait remis à Alec Baldwin en le lui présentant comme une arme inoffensive. Devant la presse au Pentagone, le lieutenant-général Said a insisté sur le fait qu’il s’agissait d’une « erreur », pas d’un comportement « criminel, aléatoire ou de négligence ». « L’enquête n’a identifié aucune violation de la loi, y compris le droit de la guerre », a dit dans un rapport le lieutenant-général Sami Said, un responsable du ministère de la Défense.

« Je me rends également dans la région en ce moment », a assuré Ang Norbu Sherpa, président de l’Association nationale des guides de montagne du Népal, désormais en charge des opérations de secours, qui « vont se poursuivre aujourd’hui ». « Les recherches vont se poursuivre aujourd’hui ce lundi », a affirmé Pratap Jung Pandey, directeur général de Kailash Helicopter Service, dont un appareil a déposé dimanche des guides de montagne expérimentés pour tenter de les retrouver.

Né en 1994, il est ingénieur ski au centre recherche et développement des produits de montagne de Décathlon depuis août 2016. Parallèlement, son expertise dans les sports de montagne l’a amené à concevoir des structures artificielles d’escalade pour une entreprise iséroise, Climbing Walls, basée à Saint-Vincent de Mercuze. Ces trois alpinistes font partie du Groupe Excellence Alpinisme National , groupe d’alpinistes de haut niveau de la FFCAM. Louis Pachoud, Gabriel Miloche et Thomas Arfi avaient entrepris l’ascension de la face ouest du Mingbo Eiger (6 070 mètres d’altitude). Le projet peut aujourd’hui se faire car c’ est un désastre la conscience des expéditions. L’alpiniste Elisabeth Revol a été secourue ce week-end au Pakistan, alors qu’elle était piégée à m d’altitude sur le Nanga Parbat. L’histoire du héros français qui atteint le sommet seul a été plusieurs fois écornée.